lolita c'est moi ...
lolita c'est moi ...
lolita c'est moi ...
lolita c'est moi ... et parfois toi, vous, elles.

mercredi 29 septembre 2010

Le jour où je suis passée de la Comté au mordor sans toucher les bords


Hanlala c'est la panique ! Le compte à rebours ! Le début de la fin ! Ahhhhh j'ai peur lecteur de mon coeur !
Alors non je n'ai pas pété une cacahuète, je n'ai pas oublié que la fin du monde c'est dans 814 jours (et oui j'ai une application pour ça), et non on ne pas décelé d'autres maladies incurables que la folie douce, mais n'empêche j'ai les boules, les glandes et les crottes de nez qui pendent à l'approche de cette date fatidique ... Les 6 mois... nos 6 mois car Anne Haunyme a la joie et l'extrême honneur de me supporter depuis autant de temps ... parait même qu'elle en redemande la Folle j'te jure.

Chez les bisounours on devrait faire une fête de ouf guedin avec des ballons, des cotillons et du melon, ou si on était genre dans un cube avec d'autres gens et des caméras on se serait déjà marrié devant la France entière et on aurait pouponnée un bout de plastique qui chouine mais en fait non on est dans la vie normale donc jusqu'à il y a encore deux semaines c'était une date lambda début octobre, calée entre un vendredi et un dimanche, bref pas de quoi pété cette fameuse cacahuète.

Mais c'était sans compter la diabolique Océane Rose Marie et ces histoires de cûples ! Vraiment en invitant Anne Haunyme dans cette toute petite salle obscure je pensais que c'était une bonne idée. Non mais sérieux, j'avais trainé Wow l'année d'avant pour rire comme des dindes qu'on est devant cette charmante demoiselle et j'en gardais un délicious souvenir plein de ahahah, de ohohoh, de uhuhu et même des han ouais c'est grave ça ! (mais bon je résume hein). Le paramètre que je n'avais pas pris en compte c'est qu'à cette époque-là j'étais célibataire et que du spectacle outre les mouarfmouarfmouarftropdroleuhlameuf j'avais passé mon temps à regarder les quelques filles charmantes des rangs devant moi.
Mais là, le corps tout contre celle qui me fait chavirer j'ai du me rabbatre sur le spectacle ( à défaut de m'ébattre avec Anne Haunyme).
Alors voilà Océane fait partie de la ligue des gentlemen extraordinnaires des LLI, parce que dire Les Lesbiennes Invisibles à la longue ça assèche la bouche, on a des gerçures, on doit mettre du Labello et je t'avoue tout go, lecteur de mon coeur en pâte à sel, le Labello je trouve ça craspouille.
Donc, enfoncée dans mon siège j'écoutais assidûment l'histoire de la vie d'ORM (ahlala Océane on a les initiales qu'on a chérie ;)) et han j'y retrouvais plein de trucs de ma life. Bah ouais moi aussi on m'a dit "Han non Lolita ... t'en ais pas, t'en ais pas, t'en ais pas" au détail près que je n'ai pas vendu mon âme chez Quick ni ma tignasse chez Tony and Guy, moi aussi je m'étais heurté à la gouine branchée qui fait toujours la gueule, parce que sourire c'est so 89's babe, et oui, oui, oui ! j'avais passé mes samedis après-midi chez ikea, castorama, dans le trou du cul chat, alinea pour choisir la teinte de peinture qui irait le miiiiiiieux avec le voilage macaron givré et les coussins thé vert des anciennes colonnies du Sri-Lanka.
Du coup p'tain le spectacle il était grave bien d'où les ahahah, ohohoh et même les uhuhu.
Et puis il y a eu cette anecdote, une parmi tant d'autre, et pourtant c'est celle qui m'a autant stressé que si Océane avait traversé la pièce accrochée au plafond en vociférant que Dieu la baise. Elle a brossé le portrait du cap des 6 mois. La mutation de la relation.
Ce cocon chaleureux qui fait que depuis 6 mois ... bah c'est pas sur mon clavier que j'ai envie de balader mes mains sauf quand je doit te parler de trucs hyper importants comme la fiente de chien bien entendu.
Argh c'est comme les antibiotiques c'est pas automatique mais putain y'a risque quoi ! Y'a risque que de panpanculcul on passe à planplan-sansculcul ! Alors j'ai décroché du spectacle à ce moment là, regardant l'ombre de ma douce qui rigolait dans le noir. je l'imaginais à côté de moi sur mon canapé parfaitement assorti à mes rideaux religieuses au chocolat en train de s'empiffrer de junk food devant la saison 6 de How I met your Mother, la 2 de Glee, la 5 de IT Crowd, la première de Walking dead, la arghhhhhhhhh ma tête bouillonnait !
Plus de complicité, de rires, de jours et de nuits dans la moiteur de nos corps, de folie, de trouvailles et retrouvailles juste des images, des génériques, des intrigues à vivre sur un écran gavé de pixels. Arghhhhhhhhh ! J'en avais des suées mais j'ai gardé bonne figure, j'ai applaudi à la fin, j'ai eu la chanson du rappel dans la tête deux bons jours et j'ai continué ma petite vie comme si de rien n'était.
Après tout, maintenant j'étais conscience du bousin et c'était à moi, telle un prince une princesse de Lu de relever ce défi, ne pas sombrer dans la frénésie des séries !
Deux semaines se passent avec cette idée en tête, ce risque, cette peur tapie dans le dedans de mon esprit, jusqu'à ce que je retrouve enfin ma dûce, jolie, bonheur dans mon corps pour le week-end.
Petite dinette et discussions, rire, complicité, tout y est ... et, en ayant discuté quelque temps avant on se lance dans un marathon Seigneur des Anneaux après le diner, roulées l'une contre l'autre sur le canapé je ne sens pas le piège se refermer sur nous et je me fais prendre au piège comme une débutante. Ce n'est qu'en mettant le premier film en route que je réalise.
A raison de trois films en version longue, à 3h le film c'est plus de treize heures (oui parce que pause pipi-caca-prout toussa quoi) pour un putain d'anneau de merdeeeeeeee ! Je pleure intérieurement quand Gandalf arrive dans la Comté, qu'il me fait péter une cacahuète ses putains de pétards en forme de dragons, ça y est c'est les 6 mois, en plein d'dans ! Princesse de Lu : 0 - Le monstre des 6 mois : 1.

C'est là où, me disant que c'est la fin de nos nuits sans fin, je me rend compte que ni l'une ni l'autre n'étions fataliste, qu'Océane Rose Marie c'est ORM et que nous c'est nous (et vous c'est vous) et que surtout que passer de la Comté au lachage de bague dans le Mordor sans rien suivre de tout l'bousin au milieu c'était formidable parce que déjà on voit pas la grosse araignée dégueulasse qui fait une papillote de Frodon, que l'elfique je maîtrise pas trop et que c'est ma télé sous titre pas l'elfique (je sais c'trop nul) et qu'enfin la malédiction des 6 mois c'est juste du grand n'importe quoi !

Allez cap sur les un an ! Hiiiiiiiiiii !


7 commentaires:

raven a dit…

J'avais zappé cet épisode d'ORM, mais quand j'y repense...ça va faire six mois chez moi aussi! Avec un déménagement à 300km de chez elle en prime. Alors come on Lolita, tu tiens le bon bout!

Chlo a dit…

Rah, ce titre d'article, mais ce titre est juste fabuleux quoi ! Huhu !


Du coup, j'me regarderais bien un p'tit SDA en version longue moi tiens... Mais bon, j'ai encore quelques mois à attendre ;)


Par contre, une question reste entière : comment fait Anne Haunyme pour te supporter depuis touuuuut ce temps mon Chou ? ;)

Anonyme a dit…

alors ça c'est une très bonne question je me demande aussi comment je fais pour la supporter !!! mais ne parle pas trop vite les 6mois sont dans quelques jours on ne sait pas ce qui peut se passer d'ici là !!! (tiens ca c'est pour ce BBM tout pourri que tu viens de me faire)
-_- qu'est ce que vont donner les 1 an.....

jeaneg a dit…

Ben tu vois que tu peux être romantique quand tu veux.....

Lolitanieenblog a dit…

@Raven Han le déménagement c'est sympa ça dis donc ! Oui je tiens l'bon bout et je dirais même mieux Nous tenons l'bon bout ;)
@Chlo Je me pose quotidiennement la même question figures-toi ... Et pour le moment le mystère reste entier

Lolitanieenblog a dit…

@Anonyme Alors pour les 1 an je projète l'intégral de starwars soit 18h de pure folie ;)
Hou c'est vrai je tremble secrètement jusqu'à la date fatidique Haha !

Lolitanieenblog a dit…

@Jeaneg Mais tu en doutais ????